Environnement et ressources naturelles

L’exploitation des ressources naturelles en République du Congo est source de conflits ou l’aggravation des conflits existants : la gestion opaque et la distribution inégale des revenues, la destruction de l’environnement et du tissu social rural et le non-respect des droits des populations locales et autochtones sont autant de facteurs qui contribuent à la marginalisation et la pauvreté des peuples forestiers. Plusieurs entreprises ont fondé leur modèle économique sur une pléthore de crimes environnementaux et forestiers.

Ainsi, le climat et les aléas naturels qui lui sont liés résultent en partie de la croissance économique. Un rapport de causalité est reconnu de façon quasi certaine entre l’émission de gaz à effets de serre, le réchauffement de la planète et probablement aussi les catastrophes naturelles (Brown, 2003).

Ce que fait le Centre d’Actions pour le Développement (CAD)

Le CAD renforce les connaissances et capacités d’action des communautés locales et populations autochtones afin qu’elles soient à même de participer de manière intelligente dans les processus décisionnels qui les concernent pour faire avancer leurs causes légitimes.

Le CAD enquête sur les violations des droits humains, la corruption et infractions environnementales commises par les entreprises et milite pour une véritable transparence dans l’exploitation des ressources naturelles.

Le CAD milite pour des réformes justes et cohérentes qui promeuvent la transparence et renforcent les droits des populations locales et autochtones.