Congo-B : Dépôt d’une plainte au nom de 04 des victimes de l’ex Direction départementale de la police de Brazzaville

Le CAD et quatre familles se sont constitués partie civile dans une plainte déposée hier au Tribunal de Grande Instance de Brazzaville pour torture, coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort. L’affaire concerne le décès d’au moins six personnes dans les geôles du Commandement territorial des forces de police de Brazzaville dans la nuit du 04 au 05 novembre 2021. Lire le Communiqué

« La justice congolaise doit répondre au plus vite au besoin de justice des victimes. Les vrais auteurs des crimes commis doivent être identifiés et répondre de leurs actes. C’est ici l’occasion pour les autorités congolaises de rassurer les citoyens congolais qu’ils peuvent compter en la justice de leur pays», a déclaré Guershom Gobouang, Responsable Campagne et Plaidoyer du CAD.

Depuis 2015, les violences policières et les morts e détention se multiplient. Les atteintes aux droits humains subies par des populations sont d’une ampleur inquiétante.

«  Après le dépôt de la plainte, le CAD veillera à ce qu’il y ait un procès de qualité qui doit faire jurisprudence. Aussi, les autorités judiciaires doivent prendre des mesures nécessaires pour garantir la protection des témoins et des victimes. Nous encourageons la Cour suprême à lever les privilèges de juridiction que peuvent brandir certains agents de l’ordre pour soutenir une procédure acceptable », a déclaré Monica Ngalula, Responsable Assistance légale aux victimes du CAD.

Image placeholder

cadev

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.