CONGO, STOP TORTURE !

Les membres des forces de l’ordre continuent à torturer et à tuer en toute impunité, la justice reste inaccessible pour les victimes. A l’occasion de la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le 26 juin de chaque année, le Centre d’Actions pour le Développement (CAD) appelle les autorités congolaises à mettre un terme à l’usage de la pratique de la torture au sein des forces de police et à adopter des garanties substantielles pour préserver l’intégrité physique et psychologique des citoyens au Congo et faciliter l’accès des victimes à la justice. Lire la déclaration publique

« Le mépris des autorités congolaises pour la dignité humaine se traduit par le déni perpétuel de reconnaissance de la pratique de la torture même lorsqu’elle est suffisamment étayée. Une telle pratique semble indiquer que le crime de torture obéit à une stratégie de violence étatique » indique

Trésor NZILA KENDET, Directeur exécutif- CAD.
Les membres du CAD, 25 juin 2022 en soutien aux victimes de la torture
Image placeholder

cadev

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.