DETENUS MAIS HUMAINS AVANT TOUT

 L’humanité a célébré le 18 juillet la journée internationale Nelson Mandela pour les droits des détenus. A cette occasion, le Centre d’Actions pour le Développement (CAD) porte une attention particulière sur le bien-être physique et psychologique des détenus, et interpelle les autorités congolaises sur les conditions de détention inhumaines et humiliantes dans les différents lieux de privation de liberté en République du Congo. Lire la déclaration publique

« La non-prise en charge des détenus malades est une négation du droit à la santé pour les détenus malades. Cette négation du droit à la santé porte atteinte au droit à la vie. L’Etat devrait mieux soigner les détenus car ils sont sous sa responsabilité directe »

Monica NGALULA- Chargée de Programme Assistance Légale
Prison congolaise
Image placeholder

cadev

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.