Agissez

07 octobre 2022

Mutisme d’Etat égale aveu de complicité

Ce 20 octobre marquera la septième année d’impunité totale depuis que les forces de défense et de sécurité ont réprimé dans la violence et le sang des manifestations pacifiques contre le 3ème mandat du Président de la République, Dénis Sassou Nguesso. A cette occasion, nous organiserons à Pointe-Noire, épicentre de cette répression, la projection d’un film documentaire […]

16 juillet 2022

CONFERENCE DE PRESSE

Cette conférence de presse fait suite à notre déclaration “Les autorités pénitentiaires ne doivent pas s’opposer à l’exécution d’une décision de justice“. L’intégrité du système judiciaire congolais est de plus en plus mise à mal. Vidéo

21 juin 2022

Appel à participation: concours Slam en faveur des activistes et défenseurs des droits humains en prison

Des centaines de personnes, y compris au Congo sont en prison, harcelées et persécutées pour avoir défendu leurs droits- une presse libre- protéger leur environnement, l’égalité, la démocratie, un Gouvernement qui les écoute, et plus encore. Ces activistes et défenseur.es des droits humains vous demandent d’être leur témoin.  #StandAsMyWitness. Nous lançons le concours Slam Voix […]

15 juin 2022

Signez la pétition

La pratique des disparitions forcées continue à affecter des familles et détruire des vies humaines. Ensemble, poussons les autorités congolaises à ratifier la Convention internationale contre les disparitions forcées. Le CAD lance la présente pétition qui sera remise à Monsieur le Premier Ministre de la République du Congo le 30 août 2022, date à laquelle […]

28 février 2022

LETTRE OUVERTE : RATIFICATION DE LA CONVENTION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DE TOUTES LES PERSONNES CONTRE LES DISPARITIONS FORCEES

Elles sont nombreuses, des familles au Congo qui n’ont plus de nouvelles de leurs proches. Elles vivent dans une angoisse permanente. Dans cette lettre ouverte, 8 organisations nationales et internationales exhortent le Gouvernement congolais (Brazzaville) à ratifier la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Lire la lettre ouverte

24 février 2022

Campagne pour la ratification de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Il y a 15 ans, en février 2007, ce traité international était ouvert à la signature. Le CAD lance ce jour, une campagne pour demander la ratification de cette Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Le Gouvernement congolais doit faire preuve de responsabilité et dire non à la […]

10 janvier 2022

LETTRE DE RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT CONGOLAIS DANS LA PRISE EN CHARGE DE MBE FILGUIN

Le CAD demande au Gouvernement congolais de prendre rapidement en charge Mbe Filgin, survivant des trois jeunes hommes torturés par la police congolaise sous le viaduc menant à Kintélé à Brazzaville. Lire Lattre ouverte L’obligation de protéger incombe au Gouvernement congolais. La non prise en charge de la victime sera considérée comme un soutien direct […]

20 décembre 2021

Forêts- Convention Congo Dejia Wood Industry et Etat congolais: un contrat de dupes ?

Dans moins de huit mois, la Convention d’Aménagement et de Transformation (CAT[1]) signée entre la République du Congo et la société chinoise Congo Dejia Wood Industriy (CDWI)  pour une durée de quinze ans arrive à échéance. Et, pendant 14 ans le Congo a renouvelé des autorisations de coupe et favorisé le commerce du bois d’une […]

08 décembre 2021

Meurtres au commissariat central de Brazzaville : Nations unies, Union européenne, Union Africaine et CNDH-Congo ferment les yeux

Dans la nuit du 04 au 05 novembre 2021 plusieurs individus décèdent dans les geôles d’un commissariat de police. Le Gouvernement qui tente de minimiser l’ampleur de la situation, invoque des décès accidentels liés à la surpopulation carcérale. Le CAD recourt à l’autopsie. Les conclusions indiquent l’usage de la violence physique (torture, …) Lire le […]

17 novembre 2021

CongoB. Les autorités doivent faire la lumière sur les décès survenus dans les geôles du Commandement territorial de Brazzaville.

Plusieurs individus, en détention provisoire, sont décédés dans les geôles de la police. Ces décès survenus dans des circonstances suspectes soulèvent de graves préoccupations et devraient faire l’objet d’une enquête approfondie, indépendante et transparente. Nos organisations réclament la réalisation d’une autopsie des corps. Lire le communiqué