Aidez-nous à continuer à dénoncer les abus. Faîtes un don maintenant
العربية 简体中文 Nederlands English Français Deutsch Italiano Português Русский Español
>

DISPARITION FORCEE : IL FAUT EMETTRE UN MANDAT D’ARRET INTERNATIONAL CONTRE LE POLICIER MBOU WILFRID

Nous apprenons que M. MBOU Wilfrid a pu quitter le territoire national, alors qu’il est recherché par la justice. Devant ce qui s’apparente à un délit de fuite, nous réclamons la délivrance d’un mandat d’arrêt international à l’encontre de l’adjudant-chef MBOU Wilfrid afin qu’il soit appréhendé, où qu’il se trouve, pour qu’il réponde des faits qui lui sont reprochés devant la justice nationale. Lire

Cela fait aujourd’hui 317 jours depuis que Christ Sidnel NGOMA, 18 ans, élève en classe de terminale- série scientifique, a disparu après une garde à vue au Poste de Sécurité Publique (PSP) de Libanga Ya Talo à Brazzaville. Selon des informations en notre possession, le jeune élève avait été torturé pendant sa garde à vue. Et, tout porte à croire qu’il avait été tué. Depuis, sa famille ne cesse de réclamer son corps pour faire le deuil. 

Sans remettre en cause la présomption d’innocence, il existe des motifs raisonnables de croire que le policier MBOU Wilfrid se serait rendu coupable de meurtre, disparition forcée et de torture. Nous espérons que notre demande de mandat d’arrêt à l’encontre d’un présumé responsable de crimes de torture, disparition forcée, meurtre et de délit de coups et blessures volontaires sera rapidement suivi d’effet »

tresor nzila kendet, directeur executif cad
Image placeholder

cadev

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *