Forêts- Convention Congo Dejia Wood Industry et Etat congolais: un contrat de dupes ?

Dans moins de huit mois, la Convention d’Aménagement et de Transformation (CAT[1]) signée entre la République du Congo et la société chinoise Congo Dejia Wood Industriy (CDWI)  pour une durée de quinze ans arrive à échéance. Et, pendant 14 ans le Congo a renouvelé des autorisations de coupe et favorisé le commerce du bois d’une société qui ne respecte pas ses engagements dûment signés. Le Centre d’Actions pour le Développement [2](CAD) s’est intéressé à la situation de cette société d’exploitation forestière aux pratiques controversées[3], et attire l’attention des pouvoirs publics sur le fait qu’elle n’a toujours pas honoré ses obligations légales et conventionnelles. Lire la NOTE DE POSITION


[1] N°2/MEF/CAB/DGEF du 2 août 2007

[2] ONG des droits humains établie au Congo Brazzaville. Elle milite entre autres pour le respect des droits des peuples, la transparence et la redevabilité dans l’exploitation des ressources naturelles.

[3]https://content.eia-global.org/posts/documents/000/000/865/original/Commerce_Toxique-web.pdf?1553482789

Image placeholder

cadev

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.